Budget de l’éducation : une hausse historique en 2017

Pour l’année 2017 qui arrive à grand pas pour sonner à notre porte, le domaine de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche bénéficie de 68,64  milliards d’euros. Cette somme d’argent permettra de créer de nouvelles fonctions et surtout de maintenir les propos du président François Hollande. Ainsi, la priorité de l’Etat se base sur la refondation des écoles pour le bon développement de la jeunesse.

Un accroissement financier stable concluant de nombreux avantages

Selon les statistiques, environ 12,4 millions d’élèves ont été scolarisés en 2016, de la maternelle jusqu’au lycée. L’enseignement scolaire a investi approximativement 65,72 milliards d’euros afin d’aider les jeunes ayant des difficultés financières à intégrer l’université pour s’instruire. Pour redresser l’avenir du pays, ce chiffre augmentera de 2,92 milliards d’euros.Une somme de 68,64 milliards d’euros sera donc réservée à ses jeunes concitoyens selon Najat Vallaud-Belkacem. Les députés ont rendu leurs verdicts le mois dernier.

Grâce à ce budget considérable, les universités sur place pourront achever leurs objectifs et augmenter ainsi le nombre d’étudiants en 2017.De plus, le montant des bourses connaîtra une hausse stable entraînant la revalorisation défini par le cadre du PPCR (Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations).

Les élèves qui n’ont pas les moyens nécessaires pour régler les droits d’inscription à l’université peuvent avoir la conscience tranquille. Vous aurez même assez d’argent pour payer le ticket de restauration. La sécurité sociale sera également assurée durant la nouvelle année scolaire.

Création de nouveaux postes dans le domaine de l’éducation

L’Education nationale prévoit la création de 11 662 postes dans le domaine de l’enseignement. Cela permettra d’augmenter rapidement la rémunération du personnel et d’éloigner le chômage. Obligatoirement, l’ensemble de ces personnes sera revalorisé dans le cadre du PPCR.

Des enseignants seront formés afin de transmettre les connaissances fondamentales aux étudiants. Le poste d’accompagnants des personnes handicapées seront également considérés. Thierry Mandon, secrétaire d’Etat en charge de l’Enseignement supérieure et de la Recherche et le ministre de L’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche envisagent plus de 2000 places pour les accompagnateurs handicapés et 9800 places pour les professeurs à l’université.

Dorénavant, l’objectif du Gouvernement est de « donner plus de moyens à ceux qui en ont le plus besoin »  selon les propos de Najat Vallaud-Belkacem.

Un budget destiné aux grands publics

La vie quotidienne des individus qui suivent ses études à l’université sera améliorée. Pour accompagner la hausse des étudiants, le taux de la bourse sera largement supérieur à 35%. Par conséquents,667 500 étudiants recevront ce budget important pour cette nouvelle année scolaire. L’Education nationale envisage 4 000 à 5 500 euros pour vos allocations annuelles. Désormais, vous gagnerez une indépendance totale.

Dans le domaine de la recherche, grâce à la somme de 7,71 millions d’euro, le Centre national de la recherche scientifique (C.N.R.S) pourra être remplacé. Enfin, les 68,64 milliard d’euros déploient d’autres activités périscolaires et facilitent la création de l’ARPE ou Aide à la Recherche du Premier Emploi. Cependant, l’UNEF juge cette somme insuffisante.Selon cette organisation, elle favorise l’instabilité des étudiants en  remettant en cause le succès de tous les secteurs dans l’enseignement supérieur notamment : l’investissement boursier et la véritable protection sociale.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Poursuivez votre lecture :

Publié le 30 décembre 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *