Le métier du web : un secteur en pleine expansion

Le numérique est un secteur porteur qui attire beaucoup de jeunes à la recherche de petits boulots ou d’un vrai travail. Les postes à pourvoir sont nombreux dont certains qui nécessitent une formation particulière et d’autres qui ne requièrent que le bac. Découvrez ci-dessous tout ce qu’il faut savoir sur les parcours à suivre pour devenir un professionnel dans ce domaine.

Comment devenir un professionnel du web avec un BTS/DUT ?

Pour intégrer rapidement le monde professionnel du web, il suffit d’apprendre l’aspect technique en effectuant une formation courte comme le BTS/DUT. Après le bac technologique STI2D ou scientifique, vous pouvez devenir un technicien spécialisé du web après 2 ans d’étude.

Professionnel web

Le BTS services informatique aux organisations (SIO) propose deux parcours bien distincts.

  • Le SIO parcours solutions d’infrastructure de systèmes et de réseaux qui permet d’acquérir les compétences pour devenir un administrateur de réseaux ou un gestionnaire de donnée.
  • Le SIO parcours solutions logicielles qui forme les étudiants pour devenir un développeur d’application web et mobile.

Par contre, le DUT statistique en informatique décisionnelle (STID) est une formation dédiée à la gestion de donnée. Vous serez capable de faire la collecte, le stockage, l’organisation, l’extraction ainsi que l’analyse de données statistiques. C’est un diplôme très recherché par les entreprises pour les postes de Data manager ou de développeur statistique.

Une formation plus approfondie pour devenir technicien professionnel

La formation jusqu’en Licence est obligatoire pour les étudiants français qui ont un projet professionnel à réaliser. Ce parcours est aussi recommandé pour ceux qui veulent acquérir des connaissances approfondies sur le métier du web. Sachez que la spécialisation commence après 3 ans d’étude et couramment en Master 1 & 2. Vous avez le choix entre la licence d’informatique, la licence MIASHS et la licence information et communication.

La licence d’informatique vous permettra d’apprendre les règles de base dans les enseignements de l’informatique fondamentale. Les sciences économiques et humaines sont également une autre discipline que vous allez découvrir.

La licence MIASHS est axée vers la programmation et les statistiques. Vous suivrez un parcours en sciences sociales, en gestion sans oublier en économie.

La licence information et communication est idéale pour exercer un métier dans la communication et le marketing en utilisant le digital comme support. Vous bénéficierez des connaissances nécessaires pour devenir un web marketing ou de la communication web.

Les établissements spécialisés pour une professionnalisation immédiate

Ouvertes entre 2010 et 2012, les écoles spécialisées dans le numérique sont aujourd’hui nombreuses. Les formations proposées sont à jour c’est-à-dire qu’elles suivent l’évolution du secteur numérique et du digital. Les avantages des écoles spécialisées sont nombreux. A commencer par le fait qu’elles mettent l’accent dans la pratique plutôt que sur la théorie.

Les plus célèbres sont : l’ECV Digital, l’ECITV, l’Ecole Européenne des Métiers d’Internet (EEMI), l’Ecole Supérieure du Digital (ESD), l’ICAN et l’Ecole 42 et la Web School Factory.

L’ECITV forme des étudiants pour être compétent et opérationnel dans le métier du web, notamment dans le digital marketing et la communication audiovisuelle.

L’école 42 et Web School Factory sont des établissements plus techniques qui proposent un cursus sur la création, le développement et le management du web. Ils donnent une base de connaissance solide qui suit l’évolution du métier du web. Dès la 2ème année, vous bénéficiez d’une connaissance multidisciplinaire en technologie numérique, e-business et design.

L’Institut de création et d’animation numérique (ICAN) forme les futurs infographistes professionnels. La formation se focalise sur l’animation 3D, la création web et graphique et le jeu vidéo. Les étudiants sortants de cet établissement seront capables de faire une mission d’agence digitale, de réaliser un prototype de jeu vidéo, de court métrage animé et de créer un projet de start-up.

SupdeWeb est réservé aux personnes de cadres supérieurs dans le monde numérique. Cet établissement initie les étudiants à l’entreprenariat pour créer leur propre entreprise.

Le métier du web : une fonction qui génère plusieurs opportunités en France

Selon une étude d’Oxatis-KPMG, un organisme qui étudie le profil et l’usage de l’e-commerçant TPE/PME, les sites marchands génèrent 37 450 fonctions en 2016, étant donné qu’environ 23 000 emplois ont été créés depuis 2015.

La Fédération de l’e-commerce et de la vente à distance Fevad a déclaré que le commerce électronique en France a progressé de plus de 14, 6 % entre 2015 et 2016. De ce fait, il existe plus de 200 000 sites marchands actifs dans l’Hexagone actuellement.

Ainsi, les futurs jeunes diplômés n’auront aucun souci s’ils veulent intégrer ce monde. Cependant, en plus d’une réelle connaissance de la culture web, il faut avoir des compétences commerciales convaincantes pour intégrer ce métier prometteur.

Les principaux débouchés dans le métier du web

A part les métiers liés à la technique, les recruteurs dans ce domaine se concentrent également sur le marketing, la publicité et l’e-commerce.

Les métiers du web se divisent en cinq parties : l’opérationnel, le graphique, l’éditorial, le commercial et la technique. Dans chaque domaine, vous pouvez trouver un métier qui correspond à votre profil dont voici quelques exemples pour vous orienter.

Dans le secteur opérationnel vous pourrez être : assistant chef de projet, e-consultant interne, concepteur web, veilleur stratégique, responsable e-commerce, chargé d’affaires FTTH, chef de projet web mobile, responsable connaissance client…

Les principaux métiers dans le domaine graphique sont : webdesigner, directeur artistique web, illustrateur 3D, flash designer, graphiste web…

Graphiste web

Le graphiste web dessine et conçoit les éléments graphiques des sites et applications web

L’éditorial propose les fonctions suivantes : responsable éditorial, chargé de production vidéo, webmaster, modérateur, content manager, community manager, journaliste web…

Si vous êtes un bon commercial, vous pouvez devenir : hotliner, netsurfeur, traffic manager, media planer, chef de projet e-CRM, commercial télécoms, référencement naturel, consultant en référencement payant, webmarketeur, consultant web analytic, responsable affiliation, responsable emailing, consultant web analytic.

Enfin, les débouchés dans le secteur technique sont : intégrateur web, développeur base de données, architecte d’information, technicien réseau, consultant SAAS, ergonome web, analyste teste et validation, consultant prologiciel, architecte web, expert en sécurité, hacker éthique, technicien de la maison connectée, technicien réseau et maintenance FTTH, tireur de câble, technicien piqueteur, technicien d’intervention, chargée d’études optiques, dessinateur projecteur FTTH…

Si vous êtes tenté par cette voie professionnelle, un large choix de possibilités s’offre ainsi à vous. Néanmoins, il faut garder en tête que le secteur du web est pleine de concurrence. Pour vous faire une place au soleil, vous devez non seulement maitriser parfaitement le métier, mais aussi cultiver ce petit quelque chose qui vous démarquera de vos concurrents.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Poursuivez votre lecture :

Publié le 9 mars 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.