Le programme Erasmus

Existant depuis 1987, le programme Erasmus permet aux étudiants de réaliser et continuer leurs études à l’étranger. Il touche principalement les apprenants qui habitent dans les territoires français, mais aussi dans les pays membres de l’Union Européenne. Après une analyse minutieuse de votre dossier, vous pourrez achever votre cursus dans une des universités étrangères du programme pendant un an.

Un cursus incluant plusieurs avantages

La majorité des étudiants qui postulent pour ce genre de parcours sont ceux qui ont fini la première année d’étude dans leur université d’origine. Pour améliorer la relation entre les pays membres de l’Union Européenne, le programme Erasmus permet d’augmenter les échanges entre les étudiants de différents pays.

Ces derniers pourront ainsi enrichir leurs connaissances, tout en bénéficiant également de plusieurs avantages. A titre d’exemple, ils obtiennent des bourses scolaires, parfois aussi des prêts, et sans oublier la couverture sociale. En moyenne, un universitaire gagne un financement communautaire de 120 euros par mois.

Pour en savoir un peu plus, renseignez-vous auprès de votre conseiller régional. Par ailleurs, le nouveau programme Erasmus+ soutient certaines activités ayant un rapport avec l’enseignement, la jeunesse, le sport et la formation. Cette nouveauté permet de renforcer les compétences des jeunes de moins de 30 ans, avec ou sans diplôme. Grâce à ce coup de main, ils pourront en effet accroître leur employabilité.

Les participants du Programme Erasmus

Si vous êtes de nationalité française, vous pouvez postuler au programme Erasmus sans aucune difficulté. Les étudiants résidant d’un pays membre de l’Union Européenne ou encore ceux qui ont terminé leur première année d’étude universitaire peuvent également profiter de ce parcours intéressant.

La durée du programme varie entre 6 mois à 1 an, tandis qu’en période de stage, elle est de 2 semaines à  12 mois au maximum. Tout dépend de vos attentes et de votre disponibilité. Cependant, les places sont très limitées, car il y a une sélection de dossier. Le choix dépend notamment des résultats universitaires antérieurs, des compétences linguistiques, mais aussi de la motivation de la personne concernée.

De ce fait, préparez bien votre dossier de candidature avant de postuler. Aucun droit d’inscription supplémentaire ne sera pris en compte, vu que tous les frais d’inscriptions seront réglés à l’avance. Avant votre départ, prévoyez un budget pour les autres dépenses : nourriture, logement, frais de transport… Enfin, il faut savoir que seuls les apprenants de DUT et de BTS n’ont pas le droit de suivre ce programme.

Quelles destinations favorisées ?

La plupart des étudiants choisissent la France comme principale destination. C’est parce que notre pays possède de nombreux établissements scolaires de renom. En contre-parti, les jeunes français partent dans l’un des 33 pays de l’Union Européenne pour poursuivre des études commerciales ou approfondir les langues et les diverses sciences. A noter que l’Allemagne, la Suisse, l’Espagne, l’Italie et la Belgique figurent en tête de liste.

Le choix dépend également de l’accord entre l’université d’accueil avec celle du pays du postulant. Sinon, avant de vous aventurer dans l’un de ses pays étrangers, il faut savoir parler au moins une langue étrangère afin de pouvoir suivre le rythme des cours. Pensez ainsi à améliorer votre capacité en anglais avant de partir à l’université de Prague ou d’Oslo.

 

 

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Poursuivez votre lecture :

Publié le 17 mars 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *