Des surprises dans le classement des pays les plus chers au monde pour faire des études supérieures !

Bien souvent, les frais de scolarité dans l’enseignement supérieur sont une vraie problématique pour ceux qui ont des moyens limités. Et pour beaucoup d’étudiants c’est un paramètre à prendre en compte à l’heure de faire des choix d’orientations.

Mais même si en France, ces frais ont tendance à augmenter, force est de constater que notre pays n’entre pas dans la liste de ceux qui sont les plus chers de la planète en ce qui concerne les frais d’enseignement supérieur.

Nous aurions même tendance à penser que le Royaume Uni et les États-unis sont aux premières places. Il s’avère que non et le rapport  issu des données de la société Quacquarelli Symonds recèle quelques surprises.

Un classement plein de surprises

Université en Hongrie

Ce document établi avec les données exhaustives des principaux pays mondiaux, analyse les frais totaux de scolarité pour obtenir un Master, et les compare au revenu moyen des ménages du pays.

Voici le classement obtenu, avec pour chaque pays le coût total des frais universitaires en dollars et  le  poids de ce coût en pourcentage, par rapport au revenu moyen d’un ménage :

  1. Hongrie                      34 200 $  92%
  2. Roumanie                  25 200 $  82%
  3. Estonie                       38 400 $  76%
  4. Chili                            23 600 $  73%
  5. Malaisie                     18,000 $  55%
  6. États-Unis                  91 832 $  53%
  7. Ukraine                      23 200 $  52%
  8. Lituanie                      23 904 $  48%
  9. Grande Bretagne      40 290 $  42%
  10. Singapour                  35 400 $  36%
  11. Japon                          24,000  $  18%

La Hongrie trône sur la plus haute marche du podium avec plus de 90% des revenus annuels pouvant être consacré aux frais d’études. Ceci limite forcément l’accès aux études supérieures aux enfants des familles les plus aisées.

La Roumanie, à la deuxième place, dispose pourtant de beaucoup d’universités gratuites : mais là c’est le revenu moyen très bas de la population qui explique un pourcentage de 82%. L’Estonie et le Chili suivent de près et pâtissent eux d’un système totalement dépourvu de gratuité et d’aides aux plus démunis.

Les États-Unis ont les tarifs les plus élevés

MBA Harvard

En regardant plus bas dans le classement, on notera que les États-Unis ont les coûts universitaires les plus élevés en valeur absolue : plus de 90 000 dollars pour décrocher un Master. Ils ne sont qu’à la 6ème place de ce classement, bénéficiant d’un niveau de salaire élevé.

Mais les données démontrent que les frais d’enseignement supérieurs flambent d’année en année aux USA, sans forcément que les salaires suivent. De plus, une élite des universités les plus prestigieuses pratique des tarifs astronomiques, réservant, de fait, leur accès à une frange infime de la population.

Il y a donc une grande disparité à travers le monde quant au coût de l’enseignement supérieur. Mais le véritable amortisseur social de ces coûts est bien évidemment les systèmes de bourses et d’aides et l’existence, ou pas, d’universités publiques pratiquant des tarifs modestes. De ce côté-là, on peut reconnaître que la France a un système à peu près accessible au plus grand nombre si on le compare aux autres pays. Mais jusqu’à quand ?

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Poursuivez votre lecture :

Publié le 15 février 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *