Quelles études suivre pour devenir traducteur ?

devenir traducteur

Cet article a été publié le 21 janvier 2019

Véritable professionnel des langues étrangères, le traducteur effectue la retranscription de textes dans la langue souhaitée. Il est également capable de traduire de façon automatique une langue étrangère dans sa langue maternelle. Pour pouvoir rejoindre une entreprise ou devenir un indépendant spécialisé dans la traduction juridique, des études spécifiques devront être suivies.

Choisir une école spécialisée

Certaines écoles offrent une formation complète pour devenir un traducteur talentueux. Des masters pros sont en effet proposés pour parvenir à développer des compétences en traduction éditoriale, économique et technique. Ce type d’études représente un excellent choix puisque l’étudiant diplômé obtiendra un profil attractif pour les entreprises.

Les instituts en communication interculturelle permettent de se former rapidement pour pouvoir exercer sans attendre. Offrant toutes les connaissances utiles pour pouvoir devenir un expert en traduction, cette formation fait d’excellents traducteurs. Elle sera tout à fait appropriée pour les personnes qui souhaitent exercer en tant qu’indépendant. Toutes les compétence utiles seront disponibles pour exceller dans la traduction.

Le master professionnel

devenir traducteur

Aussi bien pour la traduction générale, que la traduction juridique, littéraire ou scientifique et technique, un certain nombre de masters professionnels sont proposés en France. Suivre le bon parcours permet de devenir un traducteur capable de répondre précisément aux exigences de leur clientèle. De nombreuses universités proposent ce type de formation. Il sera intéressant de se renseigner pour trouver exactement la formation appropriée. En fonction de son public cible, le bon master professionnel pourra être choisi. Ce diplôme Bac+5 offre ensuite de la légitimité dans ce secteur d’activité.

Le traducteur pourra travailler sur des éléments écrits ou évoluer vers l’interprétariat ou la relecture. Le master professionnel garantit de pouvoir développer le champ de ses compétences et de travailler dans différents domaines. Il est donc tout à fait approprié pour réussir sa carrière. Pour commencer à se créer de l’expérience, nombreux sont les traducteurs qui démarrent dans le bénévolat. Par la suite, ils auront pu se créer un réseau de contacts utiles. L’expérience va également rassurer la clientèle qui va s’adresser à un tel traducteur.

L’immersion linguistique indispensable

devenir traducteur

Pour développer ses compétences linguistiques, les immersions dans un pays étranger sont incontournables. Elles permettent de développer son vocabulaire et de progresser dans sa capacité de traduction immédiate. Pendant ses études et tout au long de sa carrière, effectuer un séjour linguistique apportera donc de nombreux atouts.

Les possibilités pour l’anglais sont nombreuses avec de belles expériences à vivre au Royaume-Uni, aux Etats-Unis ou en Australie. Cette langue qui est utilisée partout peut également être explorée en profondeur à Dubaï ou à Taïwan. Pour les autres langues, un panel d’opportunités s’offre pour devenir un véritable expert dans le domaine de la traduction.

Aussi bien pour les jeunes que pour les adultes, les nombreuses possibilités d’immersion dans un pays sont proposées. Vivre dans une famille d’accueil ou suivre des cours dans un pays étranger permet de développer ses connaissances et de multiplier les échanges linguistiques avec les habitants pour devenir plus performant en traduction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.